J. Winkel - Entre pose et pause

Publié le par DC

MG 5654

MG 4735

MG 5654

MG 4735

MG 5654

MG 4735

MG 5654

MG 4735

MG 5654

MG 4735

MG 5654

MG 4735

MG 5654

 

" Le pont entre la pure lumière et la matière se fait dans l’homme, à travers le silence et l’assise, où notre humanité touche à sa plus haute transparence "

Jean-Yves Leloup

L’homme est un pont, il est aussi un chemin. La santé comme le bonheur est sans doute dans la « marche ».
La souffrance ou la maladie c’est être « arrêté », enfermé dans la prison du corps … Ainsi, les grands mythes présentent-ils les voies de guérison comme les chemins où les symptômes douloureux sont à considérer comme des étapes, des haltes où l’esprit un moment, est cloué à la réflexion. La voie est une ; les chemins sont multiples. Il y a les chemins de terre, les terres promises, faites d’exils et de retours ; il y a le chemin de mers, de tempêtes, de naufrages, et d’îles au trésor incertain.
Il y a les ascensions célestes, les envols et les chutes icariennes. Il y a les chemins de feu où le voyageur est consumé sur place ou renaît de ses cendres.
Autant de métaphores à penser et d’aventures à vivre pour aller au-delà de ce qui nous enferme, nous clôture sans jamais pouvoir nous contenir, vers « l’échappée belle » de l’âme qui dans l’adhésion a ses limites. Le malheur, c’est de s’arrêter, de s’identifier à une situation donnée, de se prendre pour ses symptômes !
de se lier d’amitié avec eux tant bien que mal par des nœuds coulants, des nœuds serrés, et même de jolis nœuds dorés autour du paquet-cadeau que nous sommes et qui enserrent notre liberté.

Avons-nous perdu le contact avec cette liberté-là qui est l’essence même de notre humanité ? En sommes-nous tout simplement éloigné ?

 

Question
Qu’est-ce qui est important pour moi ?
L’image qui enveloppe le paquet-cadeau, avec son joli nœud doré et auquel je m’identifie, ou son trésor profondément caché sous les replis d’un papier ?
Il n’y a pas de bon et de mauvais plis ; il n’y a que des alliés à considérer, à aimer, non à enfermer ou à fuir.
Les freins, les attitudes de protection dont nous sommes porteurs, peuvent être physiologiques, émotionnels structurels, biochimiques, culturels. Nous en héritons parfois génétiquement. Nous pouvons nous incarner parfois avec un bagage conséquent...
Quoiqu’il en soit, ils sont un défi à relever. Notre existentiel dépend des moyens que nous pouvons mettre en oeuvre pour les traiter.
Une chose est sûre : ils ne sont en aucune façon une punition. Nous n'avons rien à payer. Nous avons tout à comprendre.
Com-prendre, c’est prendre avec soi.
Prendre avec soi ce corps, le réconforter, le considérer, l’aimer.
Pour cela, il nous faut passer un nouveau permis de construire sa vie autrement.
... Assis dans nos têtes et rassis dans nos corps, nous pouvons retrouver une dynamique corporelle, naturelle, progressive : pouvoir ramper comme un lézard, rebondir comme un ressort,retrouver l'harmonie gestuelle que nous avions pendant l'enfance.
S’écouter, se sentir bouger et non plus se penser seulement, c’est entrer dans un autre monde, celui de la réceptivité consciente en amont des mots et non pas une mise en mouvement imposé du dehors.
Il va falloir rejoindre ce que nous percevons du dedans de nous-mêmes ; ce qui nous es propre et nous met en contact avec l'origine de notre dynamique. C'est ce qu'on appelle la proprioceptivité.
... Pour trouver le sentiment de sécurité intérieure, nous devons retrouver le contact avec nous-même, au-delà de l’image.
Se retrouver soi, c’est réapprendre à faire confiance à ses sensations, à ses sentiments.
C’est aussi prendre conscience que nous sommes seuls responsables de notre réalité.

                                 Johanna Winkel
                    Extrait de la revue Yoga Energie – Avril 2002

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

said 25/04/2020 19:23

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82