M. C. Leccia - Lâcher prise

Publié le par DC

MG 0732

MG 0732

MG 0730

MG 0732

MG 0732

MG 0730

MG 0732

MG 0732

MG 0730

MG 0732

MG 0732

 

Le lâcher prise et l’abandon : des passages obligés
Le lâcher prise et l’abandon ne sont pas la propriété exclusive d’une voie mais de toutes celles qui visent à une transformation intérieure dont la finalité serait une saisie radicalement autre de soi, de sorte que ce qui sépare le sujet et l’objet, le je et l’Autre soit aboli. […]
Mais cette saisie ne peut se faire que par des retranchements successifs de tout ce qui encombre.  Ce n’est pas par accumulations mais bien par soustractions que se créent des conditions de disponibilité à une perception qui ne peut se manifester que grâce à un espace, un vide, qui se crée pour le recevoir. Chacune de ces voies élabore sa propre méthode pour aller soit vers l’expérience d’un vide absolu, soit d’un plein absolu. Mais aucune de ces disciplines, dans sa particularité et son originalité, ne fait l’économie du lâcher prise et de l’abandon.

[…] Avec le lâcher prise replacé dans le contexte d’une perspective libératrice, s’amorce le desserrement de nos étreintes. Le détachement survient lorsque nos mains n’ont plus rien à prendre. Et lorsque tout a été abandonné, il reste encore à s’abandonner.

S’abandonner pour être. « Etre : juste cela, sans discours superflu. Etre, sans aucun recours ni secours du côté du verbe avoir. Etre, dans l’absolu du dénuement, du non-pouvoir, du non-savoir. […] Etre : verbe à conjuguer au point de tangence du présent et de l’éternité. […] cela implique de larguer bien des amarres, à commencer par les passions qui aliènent, les peurs qui enlisent et humilient, la colère et l’esprit de vengeance, de revanche, qui usent en vain les forces dont on dispose, le mépris et l’indifférence qui ne sont que des travestissements de la paresse, de la haine enfin, qui gangrène et le cœur et l’esprit, les souille et les pétrifie au final. Etre, rien que cela, mais sans mesure ni concession. » Sylvie Germain, Etty Hillesum, éditions Pygmalion, 1999, p. 63

Revue Française de Yoga – Juillet 2006

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article